Sélectionner une page

le TREC c’est complet !

le TREC c’est complet !

Plus complet que le Concours Complet (officiellement nommé) d’Équitation, je vous invite aujourd’hui à découvrir ma discipline de prédilection : le TREC.

TREC signifie Technique de Randonnée Équestre en Compétition. Vous allez me dire que c’est un peu un non sens, car lorsque l’on décide de se balader, de faire de la rando à cheval, le but n’est pas de concourir à quoi que ce soit, si ce n’est au bonheur de passer de longues heures en compagnie d’un équidé à découvrir de nouvelles contrées.

Un bon pas, avec de l'amplitude et sans saccade est la base d'un bon cheval de TREC

Un bon pas, avec de l’amplitude et sans saccade est la base d’un bon cheval de TREC

En fait il est tout à fait conciliable d’aimer pratiquer les deux approches (ou pas du tout ! chacun restant libre de ses envies et opinions ! Là n’est pas la question) et en plus de le faire dans le respect de son partenaire équin.

L’équitation est une discipline individuelle, que l’on pratique à 2 !! => Nous y reviendrons le mois prochain !!

Or trop peu souvent les qualités du cavalier sont mises en avant dans les disciplines plus médiatisées, et encore moins une quelconque histoire de relation entre l’animal et l’humain.

Le TREC offre ce double avantage de mettre à l’honneur :

  • le cheval, sur ces capacités d’endurance, de maniabilité, d’éducation sur le plat et en main, entre autre.
  • le cavalier sur la lecture de carte, la gestion du temps et de l’effort de sa monture, son à-propos pour déjouer habilement en connaissance de son partenaire, les difficultés du PTV (Parcours en Terrain Varié), etc.

C’est pour cela que j’ai aimé et pratiquer de nombreuses années cette discipline, tant montée que attelée, car elle oblige l’humain et l’animal à être partenaires pour maximiser la réussite avec moindre peine !

Un TREC se décompose en 4 épreuves généralement, selon les niveaux et les modalités de règlements fédéraux en perpétuelle évolution (pour en savoir plus référez vous au site de FFE en suivant le lien) :

  • le POR (Parcours d’Orientation et de Régularité) qui peut se jouer de jour ou de nuit pour les meilleurs concurrents. Cela à longtemps été l’épreuve phare de la discipline, qui encourageait les randonneurs purs et durs à venir montrer leurs savoir faire en  la matière.
  • Le PTV (Parcours en Terrain Varié), permet au cavaliers de mettre en évidence la bonne entente avec son équidé sur des difficultés que l’on est amené à rencontrer en extérieur comme :
    • franchir un gué dans le calme

      Le Parcours d'Orientation... des purs moment de bonheur et de complicité partagée au fil des km parcourus ensemble.

      Le Parcours d’Orientation… des purs moment de bonheur et de complicité partagée au fil des km parcourus ensemble.

    • sauter un fossé en selle ou en main
    • passer dans un couloir étroit, ou une chicane, pour montrer la maniabilité et la complicité du couple
    • galoper sous des branches basses (bon OK, en rando on ne le fait pas, car c’est inconfortable et inutile !!)
    • embarquer dans n’importe quel type de moyen de transport
    • marcher tranquillement sur une passerelle
    • ouvrir une barrière sans s’énerver (valable pour cheval et son cavalier !!!)
    • descendre un contre bas, un escalier, en selle ou en main, etc.
    • fut un temps il y a eu des difficultés sympa mais qui ont été supprimées… dommage, souvent pour être remplacées par des exercices plus classique de travail sur le plat ou à l’obstacle… On perd un peu en terme de ‘randonnées’ sur ce coup là, mais bon … c’est ainsi et ce n’est que mon avis !!
  • La Maîtrise des Allures, qui comme son nom l’indique consiste à maîtriser allure et direction dans un couloir matérialisé au sol. L’épreuve évolue selon les années afin de mieux s’adapter au niveau des cavaliers (on accède de plus en plus tôt au système compétitif, et ce n’est pas sans inconvénient…). À l’origine elle servait à mettre en avant les qualités requises pour un bon cheval de randonnée :
    • marcher vite au pas, pour couvrir de la distance sans effort supplémentaire, jour après jour.
    • savoir galoper doucement et calmement, afin de ne pas détruire l’intégralité du contenu des sacoches (et en particulier le picnic du cavalier !!!)
  • l’épreuve de Présentation, qui selon comme elle est pratiquée ne rime pas à grand chose. Au départ elle servait à vérifier que chaque participant pouvait être autonome en dépannage d’urgence, sur son parcours, comme en randonnée :
    • savoir remettre un clou ou un fer,
    • réparer une étrivière, ou un bridon
    • soigner une plaie bénigne ou déceler et traiter des symptômes plus graves en attendant les secours.
    • Maintenant il est imposé d’emmener un licol et une longe (la base tout de même) si ma mémoire ne me fait pas défaut !

Si cette discipline vous tente, vous inspire, vous attire, alors foncez et amusez vous avec votre partenaire équin qui n’aspire qu’à découvrir de nouveaux horizons ! 🙂

Pour ma part, je reste disponible en coaching personnalisé en la matière, ayant mené de nombreux chevaux, et élèves sur les podiums durant des années. Rien n’est impossible à qui veut s’en donner la peine !

J’envisage dans un prochain article (seulement si cela vous intéresse : dites le simplement dans les commentaires !) de lister les qualités requises (et les défauts à proscrire) d’un bon cheval de TREC … ça vous dit ????????

Alors à bientôt pour de nouvelles aventures équestres ! 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

2 Commentaires

  1. Gruyer

    Malheureusement peu de clubs le propose… En fait peu de clubs proposent des disciplines en dehors des 2 ou 3 de prédilection ( parfois le cross n’est même pas proposé !!!).

    Et ok pour ta proposition sur les qualités d’un bon cheval de TREC

  2. Eugénie

    Une discipline que j’ai découvert cette année (j’ai d’ailleurs fait mon dernier dimanche… sous la pluie ^^)
    ma jument orientée CSO à la base adore et est vraiment super! et moi aussi! bonne ambiance en général sur les terrains contrairement au CSO parfois…
    par contre c’est vrai que ça manque de club qui propose du TREC… mais en même temps pour avoir de bons chemins + le terrains de PTV ca demande une certaine localisation geographique et un peu de moyens!
    pour ma part un bon cheval de TREC doit avant tout être un cheval qui fait confiance à son cavalier! car je n’aurais pas cru que ma jument soit si à l’aise dans cette discipline, et au final… 🙂

Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

cliquez sur l'image

Quizz

Quizz