Vous lisez
Se préparer à la compétition

Se préparer à la compétition

Le stress, le trac, la pression… me font perdre mes moyens !
Hélas, c’est le cas de nombreux cavaliers qui sortent en compétition ou qui souhaitent progresser en passant leurs Galops.
Le stress peut apparaître juste avant une compétition, voire plusieurs jours avant pour certains. Il peut être particulièrement handicapant, provoquant des symptômes désagréables comme les mains moites, les palpitations, les excès de sueurs, le sommeil perturbé…
Ces tensions provoquent des déconvenues en termes de performances par rapport à ce qui est produit à l’entraî nement. Cette pression psychologique intense peut même causer des tensions musculaires élevées pouvant engendrer des blessures.
Concrètement le stress aboutit à de multiples dysfonctionnements involontaires mais gênants : champs de vision réduit, mauvais timing, pensées parasites, mauvaises décisions et analyses de la situation, coordination motrice perturbée …

Certains parlent de bon ou mauvais stress, je vais plutôt parler de typologie de stress.

L’un utilise négativement notre énergie et nous fait perdre confiance en nous , en notre concentration. Il monopolise les pensées et peut générer de la panique.
L’autre est plus stimulant, parfois lié à un sentiment d’impatience. Il est comme le trac du comédien et disparaît dès le lancement du parcours.
Il n’y a pas, à mon sens, de bon ou de mauvais stress, il y a du stress.
Et c’est notre préparation personnelle, notre stratégie pour y faire face qui fer ont de ce stress une force ou un handicap.

La première chose à faire si vous êtes dans ce cas, c’est de comprendre votre fonctionnement, d’apprendre à vous conna ître : savoir analyser le stress et comprendre d’où il vient dans le but de réduire son influence négative sur notre organisme.
Ce stress peut provenir de la crainte de ne pas être à la hauteur, mais aussi dû à des facteurs externes : manque de préparation, crainte d’une blessure, pressions sociale s et foule de spectateurs…il est impératif de cerner cette origine.

La deuxième chose est de réduire les symptômes.
La relaxation est un excellent moyen, le but étant d’atteindre un état de détente.
Il existe différentes techniques de relaxation : hypnose, yoga, sophrologie, méditation, travail respiratoi re…
En règle générale, ces techniques permettent de mieux contrôler la fréquence cardiaque et respiratoire de réduire la tension artérielle. Il en ressort un sentiment de bien-être permettant d’aborder la rencontre sportive plus calmement et plus sereinem ent.

La troisième chose est d ’avoir recours à la préparation mentale du cavalier.
Elle consiste à faire en sorte d’aborder une compétition de la meilleure des façons au niveau du mental. Le mental est un point crucial dans la pratique d’un sport. C’est lui qui conditionne nos performances sportives et peut influencer notre physique et notre technique. Pour progresser dans sa discipline et franchir les différents caps, il est indispensable de travailler son mental pour le rendre plus solide. L’objec tif étant de rester concentré, calme, confiant et lucide.

La préparation mentale du Cavalier a pour but de vous accompagner vers la réussite de votre objectif.

Être accompagné offre de nombreux avantages comme :

  • Être à 100% de son potentiel le jour J
  • Ne pas se laisser perturber : que ce soit par les réactions du cheval, la présence d’un public, des conditions météorologiques, les imprévus.
  • Être concentré : changement d’option, déséquilibres
  • Être dans l’instant présent : faire abstraction des antécédents et savourer le moment. – Penser à plusieurs choses en même temps : sensations, parcours, postures
  • Identifier les causes de la réussite et de l’échec
    Le stress n’est pas une fatalité, au contraire. Il est donc canalisable.
    La préparation mentale du cavalier a pour mission de vous faire progresser au niveau du mental tout en retrouvant votre plein potentiel et surtout en prenant 100 % de plaisirs avec votre monture.

Les autres articles d’Audrey:

Audrey Bouteiller

« Je suis Audrey Bouteiller et je suis accompagnatrice en préparation mentale pour les cavaliers depuis plusieurs années.

Mes formations (de sophrologie psycho-comportementale, de coaching, d’approches centrée sur la personne, d’hypnose, et de communication non verbale…) et mes connaissances du monde équestre depuis plus de 20 ans m’ont poussé vers l’accompagnement du cavalier.

Ayant moi même rencontré quelques problématiques dans ma pratique de l’équitation, j’ai découvert avec le développement personnel comment les surmonter. Et quelle joie de retrouver le chemin des ballades après une grosse chute paralysant le mental.

Voir également
bottes

Ma vision de l’accompagnement est simple : écoute, bienveillance, positivité, motivation. Il est important pour moi que chacun trouve une stratégie qui lui est propre pour pouvoir se saisir des différents outils et devenir autonome.
La réussite vers votre objectif est placée au centre de mon approche.

En Gironde ou en partout en France, je vous accompagne lors de sessions individuelles mais aussi en stages collectifs au sein de structures équestres partenaires.

J’ai la chance de pouvoir partager mon travail avec ma passion et je serai ravie de vous accompagner dans l’accomplissement de la votre.

Bien à vous

Audrey Bouteiller

www.préparationmentaleducavalier.fr
préparationmentaleducavalier@gmail.com

https://www.abcducheval.com/peur-equitation/
What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Poster un commentaire

Your email address will not be published.

Tous droits réservés

Scroll To Top