Vous lisez
Visite d’une écurie participative

Visite d’une écurie participative

Aujourd’hui j’ai visitée une Ecurie participative à canmore (Alberta, Canada) où je passe mon automne.

J’ai trouvée l’idée géniale !

En fait c’est une association de propriétaires qui a mis en place ce lieu, on trouve une carrière et un rond de longe à disposition au milieu de multiples paddock clôturés de hautes barrières en bois, avec chacun un abri spacieux.

Selon la taille du paddock ce sont de 2 à 5 chevaux qui le partagent.

Ici les chevaux vivent dehors à l’année (il peut faire jusqu’à -30 l’hiver), certains sont couverts, d’autres non.

Pour que l’eau ne gèle pas, un système ingénieux fait avec une bonbonne de gaz se déclenche quand la température passe en dessous de 0. Cela permet de réchauffer les abreuvoirs sans électricité (le gaz au Canada est très accessible tout fonctionne avec ici).

Le sol est très stable et caillouteux, formidable pour les pieds des chevaux.

L’ensemble de l’écurie est clôturé également par de hautes barrières en fer et bois pour garantir la sécurité face aux ours et aux Cougars présents dans la forêt autour, ici on ne se promène pas sans une bombe anti ours !

J’ai eu l’occasion d’accompagner mon amie en ballade à pied avec sa jument, il y a de multiples magnifiques balades dans les rocheuses canadiennes autour de l’écurie et selon elle pas de soucis en promenade avec des chevaux face aux grands prédateurs !

Ce n’est pas le même discours avec les chiens que l’on doit toujours gardés en laisse par sécurité (je ne vous parle pas des chats, qui eux doivent rester à l’intérieur pour éviter de servir de goûter …)

Le prix à l’année est dérisoire, 400$ canadiens soit environ 300€ par cheval, argent qui sert aux petits travaux sur place, au maintient parfait des clôtures etc.

Voir également
Combien ça coûte d'avoir un cheval

En contrepartie, chaque propriétaire de charge de nourrir et abreuver son cheval, mais également de ramasser les crottins dans le paddock quotidiennement.

Carol et Sue m’ont expliquées que de jeunes étudiantes passionnées de chevaux proposent leur services matin et soir pour les « corvées ». Le foin est également à la charge des propriétaires, il est entreposé dans de petites cabanes qui comportent également une partie sellerie.

Il y a environ une cabane pour 2 paddock. Cette structure est à 3 min en voiture de la ville de canmore, où les constructions sont, malgré l’immensité de l’espace environnant, très serrées !

Impossible d’avoir des chevaux à côté des maisons ici… J’ai trouvé ce système très organisé, je rêve d’une association similaire en France !

Cela dit, il faut être disponible chaque jour pour veiller sur les chevaux car personne ne vit sur place ! Les propriétaires ne viennent pas aux mêmes heures, selon leurs horaires de travail, il y a donc souvent quelqu’un sur place mais pas 24h sur 24 comme beaucoup d’écurie en France

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Poster un commentaire

Your email address will not be published.

Tous droits réservés

Scroll To Top