Vous lisez
Les courses de plat

Les courses de plat

Les courses de plat comment cela fonctionne ? Petite explication des éléments constitutifs pour se faire plaisir sur un hippodrome.

Le départ

La plupart du temps, les chevaux s’élancent des boîtes de départ. Chaque cheval se voit attribuer sa place dans les boîtes lors de la déclaration des partants de la course, au hasard. Ils s’agit des places à la corde. Le cheval qui s’élance de la stalle n°1 part le plus contre la lice. En France, les places à la corde et les numéros des chevaux sont différents.
Dans certains hippodromes, les chevaux peuvent partir « aux élastiques ». Ils attendent groupés derrière des élastiques qui traversent la piste dans sa largeur. Lorsqu’ils se lèvent, les partants s’élancent.

Les distances possibles en courses

La caractéristique principale d’une course, c’est sa distance qui peut changer. Une course de plat peut se courir de 800 mètres à un peu plus de 4 000 mètres. On classe les chevaux selon leur distance de prédilection :
– de 800 à 1400 m : les sprinters
– de 1600 (un mile) à 1800 m : les milers
– de 2000 à 2400 m, on est sur les distances intermédiaires. 2 400 m est la distance classique.
– au-delà de 2 800 m : les stayers


Les courses de deux ans se courent généralement sur 1400 ou 1600 m, aumaximum 2 000 m en fin d’année. Pour les chevaux de trois ans et plus, toutes les distances sont possibles selon les qualités du cheval.

Catégories de courses existantes

  • Les courses les plus courantes sont les courses à conditions. Pour les chevaux d’âge (4 ans et plus), on part des courses G (les moins bonnes) aux courses A (les meilleures courses à conditions).

Chez les deux et trois ans, elles se retrouvent sous l’appellation Classe 2 et Classe 1. Leur sont également destinées les courses d’inédits (chevaux n’ayant jamais couru) et les Maiden (chevaux n’ayant jamais gagné).

  • Les courses de stakes : Listed, groupe III, groupe II et groupe I. Ces courses offrent aux chevaux finissant aux trois premières places, du black-type : un gage de la qualité du cheval, très prisé lors des ventes et pour l’élevage.

  • Les handicaps. Chaque cheval a une valeur handicap qui déterminera le poids qu’il portera. Au départ d’un handicap, les meilleurs des partants portent un poids plus important que les chevaux de valeur plus faible. Les handicaps offrent souvent des arrivées serrées.
  • Les réclamers. Chaque cheval au départ est à vendre. A la fin de la course, il est possible de déposer un bulletin de réclamation sur un cheval : la personne ayant fait l’offre la plus élevée acquiert le cheval.

Types de piste

En France, la majorité des courses de plat se courent sur gazon. Selon la météo et l’éventuel arrosage, son état va le plus souvent de bon (ferme, offrant des courses au rythme élevé) à lourd (détrempé, peu propice aux grandes remontées dans la dernière ligne droite).

On trouve aussi des courses sur Piste en sable fibrée (PSF). Elles sont praticables en toute saison mais l’état d’une PSF n’est cependant pas le même tout le temps.

Aux Etats-Unis notamment, on retrouve le dirt. Mélange de sable et d’argile, c’est une piste très ferme réservée aux chevaux spécialistes. Peu de chevaux européens concourent sur une cette surface, étant habités à des pistes plus souples.

Voir également

https://www.abcducheval.com/peur-equitation/

Les sites interessants :

https://www.france-galop.com/fr

https://www.clubgrc.fr

https://www.audeladespistes.fr

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Poster un commentaire

Your email address will not be published.

Tous droits réservés

Scroll To Top