Select Page

Dany Lahaye : abécédaire d’une écuyère, éleveuse

Dany Lahaye : abécédaire d’une écuyère, éleveuse

Dany Lahaye : histoire d’une passion.

Dany Lahaye est une passionnée :  le cheval,  la peinture, la musique. Si son grand-père, marchand de chevaux et jockey, lui achète son premier poney et lui donne ses premières leçons, c’est Nuno Oliveira qui deviendra son Maître ensuite.  Elle l’a vu pour la première fois à 5 ans.  Il montait toujours en musique, sur des airs d’opéra.
Elle a été éblouie. A 13 ans, elle a pu suivre son premier stage avec lui, sur sa jument « Jolie Dame », que le Maître appelait « Jolie Madame ».Ses parents lui achètent ensuite « Saumur », un cheval très bien dressé, qui va devenir son maître d’école et lui faire connaître les sensations du passage, du pas espagnol, des changements de pied.A 16 ans, partie sur Toulouse avec ses parents, elle rencontre une élève de Nuno Oliveira qui l’emmène pour la première fois au Portugal. C’est là qu’elle comprend que c’est cette équitation qu’elle veut, et rien d’autre! « Je déplace alors mes chevaux dans toute la France, pour participer aux stages organisés avec Nuno et également son fils João », avec lequel elle va rester très proche, jusqu’à la mort de celui-ci. « Tout ce que je pouvais prendre, je le prenais », dit-elle. Et à 16 ans, elle donne déjà des cours à des cavaliers qui admirent ce qu’elle fait avec son cheval « super dressé ».en cours avec Nuno Oliveira

De là naît l’idée de créer une école, pour transmettre sa passion sur des chevaux vraiment mis. Permettre aux élèves de ressentir vraiment.

cheval en équilibre

 

Mais les hasards de la vie font que l’élevage prendra le pas sur l’école. C’est au Portugal, chez le Maître Nuno Oliveira que Dany découvre l’élevage Menezes, grâce surtout à Levante qu’elle aimait particulièrement et qu’elle a eu la chance de monter très souvent; mais aussi grâce à Jabute, explique-t-elle sur son site http://www.dany-lahaye-lusitano.com.Un jour, après lui avoir donné une leçon sur Jabute, le Maître lui a parlé de son ami le docteur José Menezes et de ses chevaux qu’il trouvait exceptionnels. « Étant vétérinaire et directeur des haras nationaux portugais, cet éleveur était bien placé pour choisir ses reproducteurs. »

« Les Menezes se distinguaient surtout par un caractère très stable, de bons aplombs et des membres solides. Grands et forts, avec beaucoup de finesse sensitive, ils étaient faits pour le rassembler très poussé tout en étant capables de donner des allures très étendues. De nombreux sujets issus de cet élevage ont été dressés par Nuno Oliveira à tous les airs d’école avec un rare brillant. Malheureusement après la mort de l’éleveur en 1970, personne n’a continué son élevage et les dernières juments ont été envoyées à l’abattoir ! Les Menezes étaient donc condamnés à disparaître.»

Dany achète, en France, une jument de cet élevage, puis les 4 autres que le destin va mettre sur sa route. C’est la naissance de l’élevage.”

Abécédaire :

A comme abnégation, car mon métier l’exige (aussi bien mon métier d’éleveuse que celui d’écuyère)

B comme brillant, ce que doit être un cheval bien mis

C comme balance, le buste du cavalier est le fléau de la balance

D comme Dieu, je pense que les chevaux et l’équitation mènent à Dieu

E équilibre, le dressage est la recherche perpétuelle de l’équilibre

F comme le fil conducteur de Maître à élève

Dany Lahaye

G comme galop, les sensations du galop rassemblé et plein d’impulsion de mon cheval Duché

H comme Haras, un mot qui me faisait rêver lorsque j’étais petite, je me voyais dans un haras plein de beaux chevaux…j’y suis arrivée!

I comme impulsion, le plus important dans le dressage d’un cheval « quand il n’y a plus d’impulsion, il n’y a plus de cheval » (Général L’Hotte)

J comme João Oliveira, fils de Nuno Oliveira, on ne parle pas assez de lui!

K comme Kéa, une de mes juments préférées

L comme levade, parce que je me rappellerai toujours des sensations que j’ai eues en montant Jabute à la levade chez Nuno Oliveira

M comme Menezes les chevaux à la base de mon élevage

N comme Norbert, mon grand père, celui qui m’a acheté mon premier poney, m’a mis à cheval et donné la flamme

Equitation

O comme Oliveira, évidemment!

P comme piaffer, la pierre de touche du rassembler

Q comme quadrille parce que je rêve de réaliser un quadrille avec mes élèves

R comme rassembler, un cheval qui n’est pas rassemblé n’est pas vraiment dressé

Dany Lahaye

S comme symbiose: doit exister entre le cavalier et sa monture

T comme tride, terme ancien très peu utilisé de nos jours et tellement important. Un cheval bien dressé doit avoir du tride (très grande activité des postérieurs)

U comme utilisation correcte des aides, accord des aides (mains jambes assiette)

V comme vaillant, qualité que j’aime chez un cheval

W comme Winand, le prénom de mon père qui m’a tant appris

Dany Lahaye

X comme Xairel, partie de la selle portugaise généralement en peau de renard qui servait à protéger la veste du cavalier

Y comme Yverdon un lieu de stage en Suisse avec des élèves que j’apprécie

Z le mythe de Zorro: beaucoup trop de clients recherchent la robe plutôt que la qualité

 

Toutes les informations sur Dany Lahaye se trouvent ici : 

http://www.dany-lahaye-dressage-classique.com

http://www.dany-lahaye-lusitano.com/

Retrouvez nos autres abécédaires :

 

 

A propos de l'auteur

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

cliquez sur l'image

Cliquez sur J’aime !

Quizz

Quizz