Sélectionner une page

Le bonheur est dans le pré

Nous avons choisi pour nos chevaux et poneys une vie la plus proche possible du naturel . De ce fait, ils vivent  365 jours par an, sur les quelques hectares (environ 4) de la propriété, en complète liberté pour les chevaux, et en semi liberté pour les 4 poneys shetlands.

Effectivement nos poneys sont régulièrement utilisés comme “tondeuses auto-portées” pour nettoyer les abords des clôtures, ainsi que le tour de la maison, lorsque l’herbe y est trop haute pour nos poules ! J’avais d’ailleurs déjà fait une vidéo à ce sujet, certaines personnes les considèrant comme “prisonniers“, voire “maltraités“, car nous les mettons à l’attache à la chaîne pour effectuer ce travail d’entretien.

Actuellement le troupeau profite de sa petite vie de famille bien tranquille, au gré des intempéries qui ne faiblissent pas cet hiver, et il arpente la surface à sa disposition à la recherche de la meilleure zone pour chaque activité ou moment de la journée. Cette liberté totale ne les empêchent pas de venir à nous d’eux même, alors que nous n’apportons jamais de nourriture, et encore moins de friandises.

Le seul à bénéficier d’un régime alimentaire spécifique (artificiel donc) est notre vieux Twist, qui faute de molaires en nombre et état suffisants ne peut plus mastiquer de végétation ou de fibres.

Mais le bonheur se partage dans le pré, puisque tous nos équidés nous approchent de leur plein gré, nous suivent, nous observent, nous poussent du bout du nez à la recherche d’une gratouille tant désirée ! Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir des compagnons de grooming, mais c’est simplement la joie d’un échange et d’un partage ponctuel avec nous.

À mon tour je partage avec vous, dans cette courte vidéo de Dikwa, la pouliche demi-trait, le bonheur de nos échanges et interactions purement gratuits.

TRANSCRIPTION TEXTE (PARTIELLE) DE LA VIDÉO :

Aujourd’hui je vais vous montrer avec Dikwa, la pouliche de trait de 2 ans, comment lui faire plaisir sans friandise, comme je l’ai déjà montré sur une vidéo avec Twist, et dans cet article. J’ai trouvé le point sensible du jour et la pouliche vient d’elle-même chercher ma main et la gratouille. Je pourrai même y aller (comme un équin) avec les dents !! C’est agréable et visiblement cela lui plait beaucoup.

Cette action de notre part leur apporte bien plus de bonheur que n’importe quelles croquettes vendues dans le commerce (dont on ignore la composition exacte) pour distribuer en friandises et/ou en récompense à vos chevaux. Cette gratouille naturelle est une VRAIE RÉCOMPENSE et la pouliche l’apprécie à sa juste VALEUR.

A propos de l'auteur

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

cliquez sur l'image

Quizz

Quizz