Select Page

Yoga et équitation

Que l’on soit un véritable « homme de cheval » ou simple cavalier occasionnel, on sait très bien que le cheval, son corps est son bien-être, sont au centre de tout.

Pas de pied, pas de cheval !

Or on oublie souvent qu’on est avant tout un corps humain installé sur le dos du cheval qui travaille.
Si le cavalier n’en prend pas conscience, il risque des déséquilibres ou des blessures qui seront mauvaises à la fois pour lui et le cheval.

Par ailleurs, comme toute pratique physique, il est important de prendre le temps de se préparer physiquement avant de monter à cheval et de se détendre après, car l’équitation est une activité exigeante.

Dans l’équitation, on peut aussi rencontrer des situations tendues qu’il faut apprendre à surmonter harmonieusement, à la fois avec le corps et le mental. Car c’est quand on se fige, quand on arrête de respirer que l’on risque de perdre la relation à l’animal et que les erreurs arrivent.
Il faut avoir à la fois un engagement et un lâcher-prise suffisants pour pouvoir agir en douceur.

Le yoga aide à prendre conscience de cette notion de légèreté-fermeté, et aide aussi à la concentration,
la connexion à l’instant présent qui sont essentielles dans l’équitation ; si on ne se met pas à l’écoute à chaque instant, la relation avec le cheval n’existe pas !

Yoga et équitation, 3 raisons de pratiquer quand on est cavalier :

Le yoga permet une connaissance du corps très subtile (anatomie, coordination des mouvements, respiration, jeu des forces musculaires, équilibre, etc.) qui est précieuse dans l’apprentissage d’un sport très précis mais aussi exigeant qu’est l’équitation. Il peut aider les cavaliers à travailler avec plus de finesse, et les aider à mieux préparer leur corps et à mieux récupérer.

Le yoga apprend aussi la patience, l’humilité et le respect pour ce que nous sommes. Ces trois valeurs sont importantes lorsque l’on approche le cheval et l’équitation. Cela aide à se concentrer sur la relation cavalier cheval plutôt que sur la performance. Et respecter son corps, respecter le cheval et le travail fait ensemble est la meilleure recette pour progresser !

Enfin, le travail de concentration et de respiration aide à se mettre à l’écoute du cheval, mais aussi à mieux contrôler ses émotions, à ne pas négliger quand on monte un animal de 500 kg… qui profite aussi de la détente de son cavalier sur son dos !

« En prenant soin de vous, vous prenez soin de votre cheval »

640ffca9d59d19c8350c029451c40e88

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

cliquez sur l'image

Cliquez sur J’aime !

Quizz

Quizz