Select Page

Tout ce qu’il faut savoir sur…La vaccination

Tout ce qu’il faut savoir sur…La vaccination

Pourquoi vacciner ?

La vaccination est un geste de prévention permettant d’éviter des maladies infectieuses graves ou potentiellement porteuses de complications graves ou mortelles, et pour lesquelles il n’existe souvent aucun traitement.

En recevant un vaccin, c’est-à-dire une forme inactive de microbe, l’organisme stimule ses défenses immunitaires, et apprend à reconnaître le virus ou la bactérie responsable de la maladie. En fabriquant puis en conservant les anticorps permettant de l’éliminer, l’organisme « se souvient » de la rencontre et pourra directement neutraliser le virus ou la bactérie sans déclencher la maladie s’il est amené à le rencontrer à nouveau. Le mécanisme de la vaccination utilise donc la mémoire immunitaire de l’organisme.

Vacciner permet de protéger votre cheval contre la maladie et ses complications éventuelles et surtout de protéger les autres en ne diffusant pas la maladie à d’autres chevaux.

La vaccination de votre cheval est donc indispensable et même obligatoire si vous souhaitez sortir en compétition : la vaccination contre la grippe et la rage devient obligatoire dès lors qu’il y a rassemblement de chevaux.

Vacciner contre quoi ?

En France, on peut vacciner contre les maladies suivantes :

Le tétanos

Le tétanos est assez rare mais c’est une maladie très grave. En général, le vaccin est associé à un autre (la grippe et/ou la rhinopneumonie).

La primovaccination se réalise en 2 injections à 1 mois d’intervalle, puis un rappel à un an. Les rappels suivants ont lieu tous les ans ou tous les 3 ans. Il est possible d’injecter un sérum ou un rappel à un cheval blessé en cas de doute.

La rage

La vaccination anti-rabique n’est plus obligatoire mais reste recommandée.

La primovaccination s’effectue chez le poulain de 6 mois en une seule injection. Les rappels sont annuels.

L’artérite virale

Il existe un vaccin en France mais il ne se fait que dans des cas bien précis.

La grippe

La grippe est une maladie virale très contagieuse. Elle pose surtout problème sur des effectifs de jeunes non vaccinés car la vaccination est obligatoire pour tous les chevaux qui participent à des concours FFE, ainsi que pour les courses.

La primovaccination se réalise en 2 injections à 1 mois d’intervalle, puis un rappel dans les 6 mois. Les rappels suivants ont lieu tous les 6 mois à 1 an selon la réglementation imposée par la discipline.

La rhinopneumonie

La primovaccination se réalise en 2 injections à 1 mois d’intervalle, puis un rappel dans les 6 mois. Les rappels suivants ont lieu tous les 6 mois à 1 an selon la réglementation imposée par la discipline. Chez la poulinière, on vaccine en général au moment de la saillie puis des rappels sont effectués durant la gestation.

La gourme

La gourme, ou angine du cheval, est une infection redoutable et très contagieuse des chevaux. Elle se caractérise par une forte inflammation des muqueuses de la tête et de la gorge, accompagnée d’une hypertrophie des ganglions lymphatiques qui, souvent, crèvent et laissent échapper en abondance du pus épais et jaunâtre.

Il existe un vaccin en France mais il n’est pas très répandu.

Et après…

Des effets secondaires peuvent se présenter après la vaccination: de l’hyperthermie, de l’abattement ou des oedèmes notamment après une vaccination contre la rhinopneumonie. Des réactions locales aseptiques (inflammation) et des abcès sont également possibles.

Le choix du jour de la vaccination est à prendre en considération. Légalement, un cheval doit être vacciné au moins quatre jours avant une épreuve.

 

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire ci-dessous, notre vétérinaire préférée, Charlotte, se fera un plaisir de vous répondre !

Regardez d’ailleurs en Replay, sa Web conférence sur le sujet en cliquant ICI !

About The Author

Claire

Claire est la créatrice du blog de l'ABC du Cheval et de l'environnement de formation en ligne. Propriétaire de plusieurs chevaux, Claire s'est découvert cette passion en accompagnant ses enfants au centre équestre... Depuis, elle vous livre toutes ses découvertes ! aussi bien les bonnes que les mauvaises !

1 Comment

  1. accin contre la rhino, est ce possible

    Bonjour,
    lorsque vous parlez d’oedème suite à un vaccin anti rhino, est ce possible au niveau des membres postérieurs , et ce encore 3 jours après l’injection? Ou est ce localisé seulement à l’endroit de la piqûre? Merci

    Réponse

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

Nouvelle Formation de YOGA pour cavaliers et cavalières

cliquez sur l'image

Cliquez sur J’aime !

Quizz

Quizz